La stratégie de communication institutionnelle et de proximité, a permis une forte appropriation de l’Initiative grâce aux campagnes de sensibilisation et d’information à l’échelle territoriale, en se traduisant par un ensemble d’actions entreprises ayant favorisé l’ancrage des valeurs et principes de l’INDH et la capitalisation des approches novatrices.  La communication de proximité avec les populations, les porteurs de projets et de manière générale avec tous les acteurs locaux, est un élément essentiel du processus participatif initié par l’INDH. Pour répondre à cet impératif, les premières actions de communication à la Province de Chefchaouen ont commencé en 2008, et le responsable chef de service de communication fut recruté en 2010. Ce qui explique que le nombre des actions réalisées pendant la première phase 2005 – 2010, a été très faible (10 actions en total) à raison de 3 à 4 actions par ans. Alors que pendant la deuxième phase 2011 – 2015, le total des actions de communication est de 60 interventions, en réalisant entre 2013 et 2015 entre 16 à 19 actions par ans. En plus de la communication institutionnelle, de nombreuses actions de communication de proximité ont été mises en œuvre, telles que, caravanes, foires, dépliants, agenda 2014, rencontres d’information, émissions radio et télévision …

Les objectifs et les actions des plans de communication établis annuellement sont les suivants :

Objectifs stratégiques

  • Respect des valeurs et principes de participation, de partenariat, de convergence et de planification stratégique dans tout le processus de mise en œuvre de l’INDH ;
  • Implication de la population dans les différentes phases de la mise en œuvre de l’INDH ;
  • Appropriation des réalisations par les bénéficiaires.

Objectifs spécifiques

  • Promouvoir la gouvernance participative locale
  • Appuyer l’inclusion économique
  • Améliorer l’accès aux services sociaux de base notamment pour les groupes marginalisés
  • Renforcer les capacités des acteurs et amélioration des systèmes.

Axes de communication

  • La gouvernance participative locale
  • L’inclusion économique
  • Promotion de la convergence
  • Facilitation et gestion de l’information

Cibles de la communication :

  • Les organes de gouvernance.
  • Les organes d’appui : EAC et EAQ
  • Population locale
  • Les bénéficiaires de projets
  • Les Partenaires
  • Les porteurs de projet et   Le grand public

Canaux

  • Reportages télévisés
  • Ateliers et Rencontres.
  • Réunions
  • Exposé
  • Élaboration des communiqués de presse

Résultats attendus :

  • L’amélioration de la représentativité des femmes, des jeunes et des personnes à besoins spécifiques dans les organes de gouvernance de l’INDH
  • La participation des femmes, des jeunes et des personnes à besoins spécifiques est effective
  • L’information et sensibilisation des associations notamment celles des femmes et des jeunes sur leur rôle et leur devoir en vue d’une bonne mise en œuvre de l’INDH au niveau local.
  • Renforcement des capacités des membres des EAC/EAQ
  • Information de la population locale des projets sélectionnés.
  • Rendre la remontée de l’information automatique et effective.

Répartition des actions de communication selon les axes de communication

Source: Province de Chefchaouen, DAS, 2015

La majorité des actions entamées sont articulées autour de l’axe « Renforcement des capacités des acteurs et amélioration des systèmes » avec un total de 40 actions, cet axe a comme objectif, la formation et renforcement des capacités des membres EAC/Q et l’amélioration du système et de la gestion de l’Information.

Suivi par l’axe « d’Appui à l’inclusion économique » avec un total de 16 actions et ayant comme objectif, l’implication des femmes et des jeunes dans les AGRs et appui à la commercialisation.

L’axe de « Renforcer la gouvernance participative locale » a connu la réalisation de 11 actions en total, cet axe a comme objectif le renforcement de la représentativité des femmes, des jeunes et des personnes à besoin spécifique dans les organes de gouvernance de l’INDH et ses différentes étapes de la mise en œuvre.

Finalement, le quatrième axe « Amélioration de l’accès aux services sociaux de base, notamment pour les groupes marginalisés », dont 3 actions ont été réalisées en 2013, avec comme objectif l’harmonisation des normes et standards / Catégories de projets en services afin d’inscrire les projets / services dans la qualité et la pérennité.

Les données des réalisations de l’INDH en matière de communication montrent que le tissu associatif et la société civile s’impliquent davantage dans la dynamique de l’INDH au niveau local, ainsi que le champ communicationnel autour de l’INDH à l’échelon de la Province s’élargit et se renforce de plus en plus.