Programme

Programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain

Renforcer le capital humain et la cohésion sociale
L’objectif de ce programme est la lutte contre l’exclusion sociale et l’amélioration des conditions et de la qualité de vie de la population
  • Un seul Quartier D’har Ben Ayad, les autres étant couverts par le programme transversal.
  • Population bénéficiaire : 22.568 d’habitants dont 10.543 femmes
Objectif global
Lutte contre l'exclusion sociale et amélioration des conditions et de la qualité de vie de la population
Objectifs spécifiques
  • Améliorer l’accès aux équipements urbains de base et aux services publics de proximité (éducation, santé)
  • Assurer l’insertion sociale des jeunes
  • Renforcer l’animation sociale, culturelle et sportive
  • Promouvoir le développement durable local
  • Promouvoir les Activités Génératrices de Revenus
  • Renforcer la participation de la femme et des jeunes
  • Renforcer la gouvernance locale

Le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain vise, notamment, les actions et projets se rapportant à/au :

  • Soutien à l’accès aux services sociaux, infrastructures et équipements, sanitaires, éducatifs de base, culturels et sportifs
  • Animation sociale, culturelle et sportive
  • Actions de formation et de communication
  • Activités Génératrices de Revenus et microprojets générateurs d’emplois et de revenus stables

– Choisir les projets sur la base de diagnostics participatifs établis par les populations concernées, avec l’appui des équipes d’animation et de concert avec les services extérieurs.

– Choisir les projets visant la valorisation des potentialités locales et contribuant à absorber les déficits sociaux.

– Privilégier les projets s’inscrivant dans la durée en favorisant les facteurs de pérennité suivants :

  • Caractère intégré des projets
  • Montage financier devant prendre en considération les frais de fonctionnement et d’entretien
  • Projets à fort impact (nombre de bénéficiaires directs et effet immédiat)
  • Effet de levier des partenaires
  • Forte appropriation des projets par la population
  • Respect et préservation de l’environnement
  • Qualité des prestations, des travaux et des équipements
  • Conventionnement maitrisé précisant les modalités de suivi, de gestion et de maintenance des infrastructures et l’offre de qualité des prestations de service

2011 - 2015

Contrairement à la période 2005 – 2010 dont aucune initiative fut programmée dans le cadre de ce programme, au cours de cette deuxième phase de l’INDH, et notamment pendant le 2012 et le 2013,  16 projets et actions ont été programmés (13 projets et 3 actions), au profit de plus de 22.568 personnes, à raison de 10.543 femmes et 12.025 hommes habitant le seul quartier visé par le programme urbain (Quartier D’har Ben Ayad).

Suivant la même approche du programme rural, un diagnostic du quartier fut réalisé et la totalité des projets ont été validés en 2013 pour la totalité de la période 2011 – 2015.

Projets et actions par année du programme urbain 2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015

Les projets programmés avaient une tendance prononcée pour les équipements et les services sociaux de base. Aussi, à l’instar du Programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural décrit précédemment, la participation des partenaires été très faible et ne dépassée pas le 13,43%.

Projets par secteur du programme urbain  2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015

Effet de levier du programme urbain 2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015