Programme

Programme de mise à niveau territoriale (PMAT)

Réduire les disparités dans l'accès aux infrastructures de base, aux équipements et aux services de proximité
L’objectif de ce programme est de subvenir aux besoins des populations de certaines zones montagneuses ou enclavées, de réduire les disparités en matière d’accès aux infrastructures de base, équipements et services de proximité, et de renforcer la convergence des actions sectorielles, en concertation avec les acteurs de développement local et en coordination avec les CPDH, présidés par Monsieur le Gouverneur.
  • Subvenir aux besoins des populations de certaines zones montagneuses ou enclavées
  •  Réduire les disparités en matière d’accès aux infrastructures de base, équipements et services de proximité
  •  Renforcer la convergence des actions sectorielles, en concertation avec les acteurs de développement local et en coordination avec le CPDH présidé le Gouverneur.
  • Appui à la santé
  • Électrification rurale
  • Eau potable
  • Routes et pistes rurales
  • Appui à l’éducation

2011 - 2015

Le PMAT a tracé des priorités d’action en réponse aux besoins territoriaux en infrastructures de base et en complément aux programmes gouvernementaux. C’est le cas des projets d’électrification rurale, d’adduction en eau potable, de construction de routes, de pistes et d’ouvrage d’art, et des projets d’amélioration de l’accès aux services de santé et d’éducation.

Pendant la période 2011 – 2015, 228 projets furent programmés, avec un budget global de 235.299.421,40DH, dont 57.632.120,92DH est l’apport de l’INDH à faveur de plus de 135.129 personnes (53.211 femmes et 81.918 hommes).

Nombre des projets par année du PMAT 2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015

Les secteurs les plus appuyés par le PMAT furent l’Adduction en eau potable et l’électrification rurale, représentant respectivement le (34,65%) et le (23,68%), suivi par le secteur de l’éducation (22,37%), les Routes – Pistes – Ouvrages d’Art (11,40%), et la santé (7,89%).

Nombre des projets par année et secteur du PMAT 2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015

Un total de 28 communes a bénéficié de ce programme, 27 communes rurales et la commune urbaine de Chefchaouen dont ils se sont déroulés 2 projets d’acquisition des ambulances.

Les apports des différents acteurs impliqués dans le PMAT 2011 – 2015

Source : Province Chefchaouen, DAS 2015

  • La Direction Provinciale d’Equipement a apporté le 87,94% du montant global dédié à la construction et/ou réhabilitation des routes, pistes et ouvrages d’art reliant entre différentes communes rurales et/ou entre les Douars, ce qui a largement contribué au désenclavement de certaines zones, notamment celle qui présentent un état du réseau routier déplorable, rendu inaccessible pendant la saison des pluies et difficilement praticable en saison sèche d’été. La majorité de ces zones ont été rendue accessible grâce à ces projets ce qui a contribué à l’amélioration des conditions de vie socio-économiques de leurs habitants.

 

  • De sa part, la délégation Provinciale de la Santé a contribué avec un 78,75% du montant global dédié à la santé. Le PMAT a incontestablement contribué à étendre la couverture sanitaire tant aux zones rurales comme à la zone urbaine, d’une part grâce à la construction des logements d’astreinte pour les médecins et infirmiers, bien qu’en nombre insuffisant, cela constitue une source de motivation pour le personnel de santé pour travailler et résider en milieu rural. D’autre part, l’acquisition des ambulances aux CR de Sthat, Bab Berred et CU de Chefchoauen permet d’avoir des véritables moyens de mobilité qui assurent avec efficacité l’évacuation des complications des cas de grossesse ou d’accouchement et autres urgences médico-chirurgicales vers l’hôpital provincial et/ou d’autres hôpitaux régionaux.

 

  • L’Office National d’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) a participé, d’une part, dans le secteur d’Adduction et Distribution de l’Eau Potable avec un pourcentage de 57,66%, notamment par la réalisation de 24 projets de branchement individuel à 24 Douras de la CR TIZGANE, alors que l’INDH s’est chargé de 23 projets de construction et/ou réhabilitation des sources – Metfia Khoutara, 16 projets de creusement et approfondissement des puits, 10 projets de construction des bornes fontaines, 3 projets de construction et/ou réhabilitation des réservoirs et des châteaux d’eau, 2 projets de réhabilitation des canalisations et 1 projet d’acquisition d’un Camion Citerne. Ces projets ont pour objectifs le développement et l’amélioration de service d’accès à l’eau potable; de faire face au déficit d’approvisionnement en eau potable des habitants, de satisfaire les besoins en eau potable; de contribuer à l’atténuation de la corvée d’approvisionnement en eau potable des populations; de contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires et d’hygiène des populations ; et de contribuer au développement des autres activités économiques, permettant l’amélioration des conditions de vie des populations et la réduction de la pauvreté.

D’autre part, l’ONEE a participé à 100% au financement des projets d’Electrification et d’Eclairage de 54 Douars appartenant à 19 communes rurales.  Ce programme a permis de réduire la fracture villes/campagnes et de renforcer la cohésion sociale en améliorant le bien être domestique, le fonctionnement des services sociaux et le développement de l’économie locale dans les zones rurales.

 

  • Les crédits délégués à l’Association Marocaine d’Appui à la Scolarisation représentent le 25,13% du montant global de l’Education. Ce secteur a représenté plus d’un tiers (34,73%) des investissements de l’INDH dans le PMAT. Les 51 projets réalisés dans le domaine de l’éducation se sont basés sur la réalisation d’un total de 149 logements pour instituteurs / institutrices dans 50 Douars appartenant à 19 communes rurales. Les projets ont répercuté favorablement sur la scolarisation au milieu rural grâce à l’amélioration des conditions et de stabilité des instituteurs / institutrices.